ELECTRONICSERVICES_DEFAULT_MENU_LABEL

Start

 Send notes about service

MORE_INFO_TITLE

تقييم الخدمة

Inscription et réinscription au registre des exportateurs

Objectif du service :

  • Il est permis de pratiquer l'exportation ou la réexportation à des fins commerciales, sauf pour ceux dont le nom est inscrit au registre des exportateurs, conformément au règlement 770 de 2005.
  • L'enregistrement est effectué au registre des exportateurs conformément à la loi 118 de 1975 AD et au règlement 770 de 2005

Lieu de service

Succursales de l'Organisation compétente Maarouf - Six octobre - Alexandrie - Port Saïd - Suez - Damiette - Bureau du complexe des services aux investisseurs de l'Autorité générale des investissements

Conditions et documents d'inscription ou de réinscription au registre des exportateurs

Premièrement : les établissements individuels

A- Conditions d'inscription et de réinscription des établissements individuelsة

  1. L'établissement doit être immatriculé au registre du commerce
  2. Dans le cas de projets productifs, le capital inscrit au registre du commerce ne sera pas inférieur à dix mille livres et, dans le cas d'autres projets, il ne sera pas inférieur à vingt-cinq mille livres
  3. Si l'installation n'est pas soumise à la loi sur l'investissement 8/1997 telle que modifiée par la loi 72/2017, l'activité enregistrée au registre du commerce doit être une activité d'exportation, ou de commerce, ou de production, ou de commercialisation, ou de distribution ou de fourniture.
  4. Si l'installation est soumise à la loi sur l'investissement 8/1997 et modifiée par la loi 72/2017, l'activité enregistrée au registre du commerce est une activité d'exportation ouverte (non spécifiée par catégorie)
  5. L'intéressé ou chargé d'exporter doit avoir obtenu une attestation de pratique d'exportation auprès d'un des centres agréés par le Ministère du Commerce et de l'Industrie
  6. La personne concernée ou l'agent autorisé (le cas échéant) ne doit pas faire partie de ceux qui travaillent dans le gouvernement ou le secteur public.
  7. Que le propriétaire de l'installation ou l'agent autorisé (le cas échéant) n'a pas été précédemment condamné à une peine pénale ou à une peine restrictive de liberté dans un crime contre l'honneur ou la confiance ou dans l'un des crimes prévus par les lois sur l'importation et l'exportation ou les délits monétaires stipulé dans la loi de la Banque centrale d'Égypte, les douanes ou les impôts ou l'approvisionnement ou le commerce à moins qu'il n'ait été réhabilité.
  8. Que la personne concernée ou le mandataire (le cas échéant) n'avait pas préalablement déclaré faillite de l'un d'eux à moins qu'il n'ait été réhabilité.
  9. Qu'une décision n'a pas été prise par le ministre du commerce et de l'industrie de suspendre l'installation pour une durée d'un an ou de supprimer son enregistrement pour une durée de 3 ans du fait que l'exportateur a commis l'une des infractions mentionnées aux articles 63-62 du Règlement 2005/7770, ou une décision a été prise de suspendre ou d'annuler l'enregistrement et la période de sanction a expiré

B- Documents d'enregistrement ou de réenregistrement des établissements individuels

  1. L'original du formulaire de demande d'immatriculation identique au registre du commerce signé par l'intéressé, son mandataire ou son mandataire.
  2. Une copie de la carte d'identité nationale ou du passeport du propriétaire de l'installation et de l'agent autorisé (le cas échéant), et l'original pour examen.
  3. Reçu d'inscription au registre des exportateurs signés par la personne concernée et le mandataire dont le nom est mentionné au registre du commerce (le cas échéant) devant l'employé compétent ou l'authenticité de la signature certifiée par une banque agrée.
  4. Si le demandeur est un agent ou un mandataire
    • Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport de l'agent ou de la personne habilitée et l'original pour consultation
    • Une copie d'une procuration notariée du registre immobilier et l'original pour examen (même un deuxième agent est accepté uniquement) Soit l'original du formulaire d'autorisation signé par la personne concernée ou le mandataire devant le préposé compétent, soit l'authenticité de la signature d'une banque agréée.
    • Reconnaissance de la validité de la procuration signée par le mandataire (si le demandeur d'inscription est un mandataire de l'établissement)
  5. Un extrait officiel récent du registre du commerce, valable pour une durée d'au moins 90 jours, et une mise à jour non délivrée depuis plus de 90 jours, comprenant : -
    • Le capital social n'est pas inférieur à 10 000 EGP (dans le cas de projets productifs) et n'est pas inférieur à 25 000 EGP (dans le cas d'autres projets).
    • L'activité de commerce, d'exportation, de production, de fourniture, de distribution ou de commercialisation, à l'exception de ceux qui sont soumis à la loi sur l'investissement 8 de 1997 ou à la loi n° 72/2017, de sorte que l'activité d'exportation ne doit pas être limitée à une catégorie
  6. L'original du certificat de pratiques d'exportation pour la personne responsable de l'exportation, à condition qu'il s'agisse de la personne concernée ou d'un employé de l’établissement, ou un reçu de paiement des frais de cours de pratique à l'exportation à l'Organisation, soit une lettre du centre régional de formation au commerce extérieur indiquant que la formation a été réservée au centre et au nom de la personne concernée ou d'un employé de l'établissement Ou une lettre de la Chambre de Commerce indiquant que la formation est réservée et au nom de la personne concernée ou d'un employé de l'établissement.
  7. Une copie de la pièce d'identité du titulaire du certificat de pratiques d'exportation et l'original pour consultation
  8. Si le titulaire du certificat de pratiques d'exportation est un employé de l'établissement, il doit présenter :
    L'origine de l'empreinte d'assurance (1 s. d'assurances)
  9. Une copie de la carte fiscale mécanisée est valide et conforme au registre du commerce et l'original pour consultation
    Ou un document de données du bureau des impôts auquel le contribuable appartient (si l'entreprise est nouvelle et qu'une carte fiscale ne lui a pas encore été délivrée)

Deuxièmement : les entreprises de personnes

A- Conditions d'immatriculation et de réenregistrement des sociétés de personnes et de fonds

  1. La société doit être immatriculée au registre du commerce et détenir une carte fiscale
  2. Le capital inscrit au registre du commerce ne doit pas être inférieur à 20 000 livres pour les projets de production ou 50 000 livres pour les autres projets.
  3. Si la société n'est pas soumise à la loi sur l'investissement n° 8 de 1997 modifiée par la loi n° 72/2017, l'activité enregistrée au registre du commerce sera l'activité d'exportation, de commerce, de production, de commercialisation, de distribution ou de fourniture.
  4. Si la société est soumise à la loi sur l'investissement 8 de 1997 ou à la loi n° 72/2017
    L’activité inscrite au registre du commerce doit être une activité d’exportation ouverte et non précisée par classe.
  5. Que l'un de leurs noms inscrit au registre du commerce ou chargé de l'exportation, l'un d'entre eux ait obtenu une attestation d'exercice de l'exportation auprès d'un des centres agréés par le Ministère du Commerce et de l'Industrie.
  6. Que les commandités des sociétés en nom collectif et ceux qui ont le droit de gérer dans les sociétés d'argent n'ont pas été préalablement condamnés à une peine pénale ou à une peine privative de liberté dans un crime contre l'honneur ou la confiance ou dans l'un des crimes prévus à l'importation et les lois sur l'exportation ou les délits monétaires stipulés dans la loi de La Banque centrale d'Égypte, les douanes, les impôts, la restauration ou le commerce, à moins qu'il n'ait été réhabilité
  7. Que les associés commandités dans les sociétés en nom collectif et ceux qui ont le droit de gérer dans l'argent des sociétés n'ont pas préalablement déclaré faillite de l'un d'eux à moins qu'il n'ait été réhabilité
  8. Que les associés commandités dans les sociétés en nom collectif et ceux qui ont le droit de gérer dans l'argent des sociétés ne travaillent pas dans le gouvernement ou le secteur public.
  9. Qu'une décision n'a pas été rendue par le ministre du Commerce et de l'Industrie pour suspendre l'entreprise (pour un an) ou annuler son enregistrement (pour une période de 3 ans) en raison de la perpétration par la source de l'une des infractions entrantes
    Ou une décision a été rendue de suspendre ou d'annuler l'enregistrement, et la période de pénalité a expiré.

B- Documents d'enregistrement ou de réenregistrement des sociétés de personnes et de fonds

  1. L'origine du formulaire de demande d'inscription Le registre des exportateurs est identique au registre du commerce signé par celui qui a le droit de gérer et de signer au registre du commerce, son mandataire ou qui qu'il autorise.ه
  2. Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport pour tous ceux dont les noms sont inscrits au registre du commerce et l'original pour consultation.
  3. Reconnaissance de l'enregistrement des exportateurs, signé par l'employé compétent, ou l'authenticité de la signature est certifiée par une banque agréée, par tous les associés conjoints dans les sociétés en nom collectif ou par ceux qui ont le droit de gérer et de signer l'argent entreprises.
  4. Si le demandeur est un agent ou un mandataire
    • Une copie d'une procuration notariée du registre immobilier et l'original pour examen (même un deuxième agent est accepté uniquement)
      Soit une procuration originale signée par une personne habilitée à administrer et à signer devant le préposé compétent, soit l'authenticité de la signature est certifiée par une banque agrée
    • Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport de l'agent ou de la personne habilitée et l'original pour consultation.
    • Reconnaissance de la validité de la procuration signée par le mandataire (si le demandeur est un mandataire)
  5. Un extrait officiel récent du registre du commerce, valable pour une durée d'au moins 90 jours, et une copie récente dont 90 jours au plus se sont écoulés depuis sa délivrance, comprenant :
    • Le capital social n'est pas inférieur à 20000 EGP (dans le cas de projets productifs) et n'est pas inférieur à 50000 EGP (dans le cas d'autres projets).
    • L'activité de commerce, d'exportation, de production, de fourniture, de distribution ou de commercialisation, à l'exception de ceux qui sont soumis à la loi sur l'investissement 8/1997 telle que modifiée par la loi 72/2017, de sorte que l'activité d'exportation doit être ouverte.

  6. Une copie de la carte fiscale mécanisée valide et identique au registre du commerce et l'original pour consultation ou un document de données du bureau des impôts auquel appartient le contribuable (si l'entreprise est nouvelle et n'a pas encore reçu de carte fiscale)

  7. L'original du certificat de pratiques d'exportation du responsable de l'exportation, à condition qu'il soit l'un des inscrits au registre du commerce, un associé commanditaire ou un employé de la société,
    Ou un reçu de paiement des frais de cours de pratique à l'exportation à l'Organisation, ou une lettre du centre régional de formation au commerce extérieur indiquant que la formation a été réservée
    Ou une lettre de la chambre de commerce indiquant que la formation a été réservée.

  8. Une copie de la pièce d'identité du titulaire du certificat de pratiques d'exportation et l'original pour consultation
  9. Si le titulaire du certificat de pratiques d'exportation est un employé de l'établissement, il doit présenter :
    L'origine de l'empreinte d'assurance (1 s. d'assurances)
  10. Si le titulaire du certificat de pratiques d'exportation est un commanditaire qui soumet le contrat de la société.

Troisièmement, les entreprises du secteur public

A- Conditions d'immatriculation et de réenregistrement des entreprises du secteur public

  1. La personne qui a le droit de gérer et de signer, ou qui est chargée d'exporter, doit avoir obtenu une attestation d'exercice de l'exportation auprès d'un des centres agréés par le Ministère du Commerce et de l'Industrie
  2. Qu'une décision n'a pas été prise par le Ministre du Commerce et de l'Industrie de suspendre la société (pour une durée d'un an) ou de supprimer son immatriculation (pour une durée de 3 ans) en raison de la perpétration par l'émetteur de l'une des perversions mentionnées aux articles 62- 63 du Règlement 770/2005
    Ou une décision a été rendue de suspendre ou d'annuler l'enregistrement, et la période de pénalité a expiré

B - Documents d'immatriculation ou de réenregistrement des entreprises du secteur public

  1. L'origine du formulaire de demande d'inscription, du registre des exportateurs, signé par le responsable de l'entité ou le représentant légal de l'entreprise, comportant des données concordantes avec les données du registre du commerce ou le document indicatif de l'activité
  2. Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport du président-directeur général et de celui qui a le droit de signer au nom de la société, et l'original pour examen
  3. Déclaration d'entrée Le registre des exportateurs signé par ceux qui ont le droit de gérer et signé en personne devant l'employé chargé de l'administration, ou sa signature est validée par la banque ou par le cachet de la société holding ou du ministère auprès duquel la société est affiliée.
  4. Si le demandeur est un agent ou un mandataire :
    • Une copie d'une procuration notariée du registre immobilier et l'original pour examen (même un deuxième agent est accepté uniquement) Soit une procuration originale signée par une personne habilitée administrer
      et à signer devant le préposé compétent, soit l'authenticité de la signature est certifiée par une banque agrée.
    • Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport de l'agent ou du délégué et l'original pour consultation.
    • Reconnaissance de la validité de la procuration signée par le mandataire (si le demandeur est un mandataire)
  5. La décision de nommer le conseil d'administration avec un sceau vivant pour la société holding ou le ministère auquel la société est affiliée.

  6. Un extrait officiel récent du registre du commerce, valable pour une durée d'au moins 90 jours, et une mise à jour non délivrée depuis plus de 90 jours, dont l'exportation est l'un de ses objets.
    Soit un document attestant de l'activité d'exportation, revêtu d'un sceau vivant du ministère auquel il appartient, ou du sceau de la société holding (en l'absence de registre du commerce).

     

  7. Une copie de la carte fiscale mécanisée est valide et conforme au registre du commerce et l'original pour consultation
    Ou un document de données du bureau des impôts auquel le contribuable appartient (si l'entreprise est nouvelle et qu'une carte fiscale ne lui a pas encore été délivrée)

  8. L'original du certificat de pratiques d'exportation pour le responsable de l'exportation, à condition qu'il soit l'un de ceux qui ont le droit de gérer et de signer, ou un employé de l'entreprise, de l'autorité ou de l'institution
    Ou un reçu de paiement des frais de cours de pratique à l'exportation à l'Autorité
    Ou une lettre du centre régional de formation au commerce extérieur indiquant que la formation a été réservée

  9. Si le titulaire du certificat de pratiques d'exportation est un employé de l'entreprise, de l'autorité ou de l'institution, il doit présenter :
    L'empreinte d'assurance originale (1x assurance), une copie de sa carte d'identité et l'original pour examen

Quatrièmement, les associations ou fédérations

A - Conditions d'enregistrement et de réenregistrement des associations ou fédérations

  1. La personne qui a le droit de gérer et de signer, ou qui est chargée d'exporter, doit avoir obtenu une attestation d'exercice de l'exportation auprès d'un des centres agréés par le Ministère du Commerce et de l'Industrie
  2. Qu'une décision n'a pas été prise par le Ministre du Commerce et de l'Industrie de suspendre la société (pour une durée d'un an) ou de supprimer son immatriculation (pour une durée de 3 ans) en raison de la perpétration par l'émetteur de l'une des perversions mentionnées aux articles 62- 63 du Règlement 770/2005
    Ou une décision a été rendue de suspendre ou d'annuler l'enregistrement, et la période de pénalité a expiré

B- Documents d'enregistrement ou de réenregistrement des associations ou fédérations

  1. L'origine du formulaire de demande d'enregistrement, le registre de l'exportateur, signé par la personne qui a le droit de signer au nom de l'association ou du syndicat, ou par son agent ou son mandataire.
  2. Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport pour ceux qui ont le droit de signer au nom de l'association ou du syndicat d'origine pour information
  3. Confirmation d'inscription Le registre des exportateurs signé par toute personne ayant le droit de gérer et signer au nom de l'association ou du syndicat en personne devant l'employé chargé de l'administration ou dont la signature est validée par la banque.
  4. Si le demandeur est un agent ou un mandataire
    • Une copie d'une procuration notariée du registre immobilier et l'original pour examen (même un deuxième agent est accepté uniquement)
    • Soit une procuration originale signée par une personne habilitée à administrer et à signer devant le préposé compétent, soit l'authenticité de la signature est certifiée par une banque agrée.
    • Une copie de la carte nationale d'identité ou du passeport de l'agent ou de la personne habilitée et l'original pour consultation
    • Reconnaissance de la validité de la procuration signée par le mandataire (si le demandeur est un mandataire)

  5. Un extrait officiel récent du registre du commerce, valable pour une durée d'au moins 90 jours, et une mise à jour non délivrée depuis plus de 90 jours. Ou en l'absence de registre du commerce
    Une copie certifiée conforme munie du sceau vivant de l'autorité d'accréditation de l'acte de constitution, du règlement du régime associatif ou syndical ou de la décision de constitution de l'association ou du syndicat
    Faire comprendre à ceux qui ont le droit de gérer et de signer que l'activité d'exportation, de commerce, de production, de commercialisation, de distribution ou de fourniture est l'un des buts de l'association et du syndicat.

  6. Une copie de la carte fiscale mécanisée est valide et conforme au registre du commerce ou au document indiquant l'activité et l'original pour consultation
    Ou en cas de dispense d'inscription à l'administration fiscale
    Lettre d'exonération fiscale originale.

  7. L'original du certificat de pratiques d'exportation pour le responsable de l'exportation, à condition qu'il soit l'un de ceux qui ont le droit de gérer et de signer, ou un employé de l'association ou du syndicat
    Ou un reçu de paiement des frais de cours de pratique à l'exportation à l'Autorité
    Ou une lettre du centre régional de formation au commerce extérieur indiquant que la formation a été réservée
    Ou une lettre de la chambre de commerce indiquant que la formation a été réservé

  8. Une copie de la pièce d'identité du titulaire du certificat de pratiques d'exportation et l'original pour consultation
  9. Si le titulaire du certificat de pratiques d'exportation est un employé de l'association ou du syndicat, il doit présenter :
    L'empreinte d'assurance originale (1x assurance), une copie de sa carte d'identité et l'original pour examen

Modalités d'inscription

  1. Prendre rendez vous via le site Web de l'autorité (au cas où la demande est soumise en faveur - octobre - le bureau du Complexe des services aux investisseurs de l'Autorité générale des investissements uniquement)
    Veuillez consulter le mode d'emploi lors de la prise de rendez-vous
  2. Soumettre les documents requis conformément au règlement 770/2005
    (Si les documents requis pour le service ne sont pas remplis, un autre rendez-vous sera pris via le site Web de l'autorité)
  3. Vérifier les documents requis
  4. Détermination de la valeur des frais prescrits par le biais de la fenêtre de réception des demandes
  5. Payer les frais à la trésorerie de l'Organisation avec un visa
  6. Audit financier et technique
  7. Saisir les données de la fiche d'enregistrement des exportateurs
  8. La personne concernée doit examiner la carte avant de l'emballer et de la recevoir
  9. Emballage et livraison

Validité de l'inscription

  1. Cinq ans
  2. Dans le cas où le certificat de pratiques d'exportation n'est pas rempli, une carte temporaire peut être obtenue pour une période de 3 mois jusqu'à ce que ce certificat soit rempli.

Notes générales :

  1. Obtenir des formulaires de documents uniquement sur le site Web de l'Organisation.
  2. Pour connaître les étapes de prise de rendez-vous via le site web de l'autorité, veuillez entrer le lien suivant
  3. Un timbre de développement des ressources est présenté pour 2 livres + un timbre pour 1 livre sur chaque page par procuration, le cas échéant.
  4. L'agent ne peut pas signer les déclarations personnelles à remettre par
    • L'intéressé et le mandataire dans l'entreprise individuelle
    • Associés commandités dans des sociétés privées
    • Qui a le droit de gérer dans les sociétés monétaires, les entreprises du secteur public, les associations et les syndicats
  5. Dans le cas où l'un de ceux qui remplissent la déclaration d'enregistrement voyage hors du pays, les déclarations et une copie du passeport doivent être authentifiées par l'ambassade ou le consulat égyptien à l'étranger.
  6. Les déclarations sont valables 3 mois et l'autorisation est valable une seule fois et pour une seule procédure - même un deuxième agent est accepté.
  7. Si la personne concernée ou qui a le droit de gérer et de signer à l'extérieur du pays et de déléguer son représentant légal pour déposer une demande d'obtention du service auprès de l'autorité, la procuration délivrée par une autorité étrangère doit être certifiée par l'ambassade d'Égypte ou consulat à l'étranger et déposé au registre immobilier en Egypte.
  8. Lors de l'immatriculation des entreprises individuelles, si l'extrait du registre du commerce comporte un mandataire, auprès duquel les mêmes documents de la personne concernée doivent être remplis.
  9. Si l'activité dans le registre du commerce est limitée à des articles spécifiques, ces articles sont spécifiés dans la carte d'exportation
  10. Si l'établissement exporte ses produits uniquement selon le registre du commerce, il est considéré comme un projet de productionً
    Mais si l'installation exporte autre que ses produits selon le registre du commerce, elle est considérée comme d'autres projets
  11. En cas de dépôt d'un registre du commerce de moins de 5 ans, la date d'expiration du registre du commerce est la date d'expiration de la carte de registre des exportateurs.
  12. Certificat de pratiques d'exportation :
    • Il est délivré par l'un des centres agréés par le Ministère du Commerce et de l'Industrie qui sont :
      Le centre de formation du siège de la régie ou du centre de formation au commerce extérieur ou de la chambre de commerce
    • Dans le cas où l'attestation de pratique d'exportation n'est pas remplie lors de la demande d'inscription, une copie du récépissé de réservation de stage peut être présentée et une carte provisoire pour le registre des exportateurs peut être obtenue pour une durée de trois mois jusqu'à l'obtention de l'attestation de pratique d'exportation est terminé.
    • Vous pouvez découvrir comment réserver un cours de formation pour pratiquer l'exportation à l'Organisation et les documents requis pour cela à partir du lien suivant Réservation des cours dispensés on line
      Réservation des cours dispensés au centre de formation
  13. Lors de la demande d'une carte temporaire, les frais d'inscription complets sont payés et, après avoir rempli les conditions d'obtention d'une carte permanente, seuls les frais de copie supplémentaires sont payés.
  14. Après avoir obtenu la carte d'exportation pour commencer à exporter ou à réexporter, la carte des concessionnaires en douane doit être extraite de l'ordinateur de la douane -douane automobile à l'aéroport international du Caire

  15. Renouvellement d'immatriculation tous les cinq ans à compter de la date d'immatriculation ou de la date du dernier renouvellement
    La carte d'exportation peut être renouvelée 90 jours avant la date d'expiration de la carte et pendant un an après la date d'expiration, si le renouvellement n’est pas effectué dans ce délai, l’amortissement administratif est effectué.

  16. Éditer
     
    L'Autorité doit être informée de toute modification du registre du commerce ou de la carte fiscale dans les 60 jours à compter de la survenance de la modification.
  17. Lors de la réinscription, les éléments suivants sont notés : -
    • Il n'est pas permis de se réinscrire en cas de radiation administrative ou de radiation à la demande de l'émetteur jusqu'à ce que la décision de radiation approuvée par le président du conseil d'administration soit émise et incluse dans le système
    • Il n'est pas permis de réenregistrer l'établissement qui a été radié par décision du ministre du commerce et de l'industrie parce que l'exportateur n'a commis l'une des infractions mentionnées aux articles 62 et 63 du règlement 770/2005 AD qu'après l'expiration du délai période d'infraction 3 ans
  18. Etabli sous réserve de la loi sur l'investissement 8/1997 ou 72/2017. Si l'activité d'exportation dans le registre du commerce est spécifiée dans une catégorie, l’exportateur obtient l’approbation de l’Organisation d’investissement pour exporter sans délivrer une carte de registre des exportateurs de l’Organisation
    pour plus d’informations, vous pouvez appeler la hotline de l’Investment Autorité 16035.
Publish Date 20/03/2019 09:39 AM
Last Update 18/05/2022 12:42 PM
69811 0
Share